Selon votre situation vous pouvez peut-être bénéficier d’aides financières afin d’alléger vos dépenses logement et mobilité. Retrouvez ci-dessous les informations et n’hésitez pas à nous contacter pour un diagnostic personnalisé.

L’allocation logement et l’APL

Principe :

Aide mensuelle de la CAF (ou de la MSA) qui prend en charge une partie du loyer. L‘allocation logement et l’APL ont le même principe, mais l’allocation logement concerne les logements non conventionnés (le parc privé) et l’APL les logements conventionnés (logement social ou FJT par ex).

Conditions :

  • Occuper un logement en France au titre de sa résidence principale
  • Payer un minimum de charge de location
  • Avoir des ressources inférieures à un plafond
  • Ne pas être rattaché fiscalement à un parent afin de bénéficier personnellement de l’aide au logement
  • Le propriétaire et le locataire ne doivent pas avoir de lien de parenté (parents ou grands-parents, enfants ou petits-enfants de vous-même ou de votre conjoint, concubin ou partenaire)

Logements concernés : 

  • Logement meublé ou non
  • Sous location légale ou co-location
  • Foyer, hôtel ou résidence universitaire (résidence principale)
  • Si vous êtes ou handicapé et que vous êtes hébergé non gratuitement chez des particuliers, ou bien hébergé en foyer, en maison de retraite, voire en unité de soins de longues durées

Il existe également l’aide double résidence si dans le cadre de votre activité professionnelle vous êtes dans l’obligation de prendre un second logement. L’allocation logement est ainsi revalorisée afin de couvrir plus facilement les deux dépenses.

 

Pour réaliser une simulation afin de connaître le montant de votre allocation : 

Faire une simulation

Besoin d’aide pour vous loger ?

Vous cherchez un logement ? vous en avez déjà trouvé un, mais avez besoin d’un coup de pouce pour payer votre loyer ?
Action Logement est là pour vous aider !

 

NOUVEAU – Aide à la mobilité :

1 000 € pour financer l’installation près de votre emploi ou de votre lieu de formation
En savoir +

 

Accompagnement à la recherche d’un logement

Financement gratuit de votre accompagnement à la recherche d’un logement (1) pour simplifier votre mobilité
En savoir +

 

Garantie de loyer Visale :

Plus besoin de caution parentale !
100% gratuite, simple, rapide et dématérialisée, la garantie Visale rassure les bailleurs et facilite l’entrée dans votre nouveau logement. Plus d’infos et saisie du visa en ligne sur www.visale.fr

 

Subvention jusqu’à 100 € par mois

Pour alléger le montant de votre loyer si vous êtes en alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation)
En savoir +

 

Financement de votre dépôt de garantie

Pour permettre son versement immédiat. 
En savoir +

Ces aides sont cumulables et leur demande se fait directement par une saisie en ligne.

 

Recherche de logement  :

Des solutions de logement temporaire souples et flexibles pour répondre à toutes les situations (1).
En savoir +

Vous êtes alternant ?

Alors regardez cette vidéo et faites comme Clarisse, Océane, et Saadia, rendez-vous sur alternant.actionlogement.fr, faites le test et découvrez les aides auxquelles vous avez droit ! 

(1) Pour les salariés des entreprises du secteur privé non agricole de plus de 10 salariés.
Les aides et prêts Action Logement sont soumis à conditions et octroyés sous réserve de l’accord d’Action Logement Services. Ils sont disponibles dans la limite du montant maximal des enveloppes fixées par les réglementations en vigueur. Pour connaitre les modalités, consulter www.actionlogement.fr

Centre Communal d’Action Sociale

Selon le code de l’action sociale et des familles, le CCAS anime une action générale de prévention et de développement social dans la commune, en liaison avec les institutions publiques et privées de proximité.

En fonction des problématiques locales et des volontés politiques et budgétaires communales, chaque CCAS propose une aide sociale facultative pouvant recouvrir des prestations directes en nature ou en espèces, accordées généralement sur critères sociaux ou de ressources aux demandeurs administrés de la commune, inscrits dans une démarche d’insertion sociale et/ou professionnelle. 

L’assistant-e social-e de secteur est un-e professionnel-le du secteur social ayant pour mission d’intervenir auprès des individus, des familles ou des groupes en difficulté.

Souvent en complémentarité du CCAS (centre communal d’action social), l’action peut se décliner en quatre missions:

  • l’évaluation de la situation des intéressés
  • le conseil et l’orientation des personnes en difficulté
  • l’accompagnement des personnes sur la base d’un projet
  • la participation au développement social local

Ainsi, dans le cadre d’une recherche de logement, il est possible de prendre contact avec la Maire de la commune en question afin d’avoir les coordonnées des professionnel-les travaillant sur ce secteur. Cela permettra pourra vous aider par exemple à :

  • Monter vos dossiers d’ouverture de droit concernant les aides aux logements, à la parentalité…
  • Être informé des dispositifs que peuvent mettre en place le conseil départemental, la Maire de votre commune ou encore l’Etat concernant la vie quotidienne, la recherche d’emploi ou l’accès aux soins.

Ces professionnel-les de terrain pourront donc vous apporter des réponses fines de part le réseau qu’ils/elles développent avec les acteurs locaux de l’accompagnement social.

Présentes sur l’ensemble du territoire national avec plus de 6 800 sites, les 436 missions locales exercent une mission de service public de proximité afin de permettre à tous les jeunes de 16 à 25 ans de surmonter les difficultés qui font obstacle à leur insertion professionnelle et sociale.

1,1 million de jeunes sont accompagnés, chaque année, par les missions locales. Près de 13 600 professionnels les accompagnent dans leur recherche d’emploi.

Les missions locales font partie du service public de l’emploi et entretiennent des relations privilégiées avec Pôle emploi dans le cadre d’un partenariat renforcé. Elles s’appuient sur des dispositifs mis en place par l’Etat et les collectivités territoriales.

Depuis plus de trente ans, les missions locales ont développé un accompagnement global en direction des jeunes. Elles traitent l’ensemble des difficultés d’insertion : emploi, formation, orientation, mobilité, logement, santé, accès à la culture et aux loisirs. Cette approche globale est le moyen le plus efficace pour lever les obstacles à l’insertion dans l’emploi et dans la vie active.

Les missions d’une mission locale

Des offres de service à destination des jeunes de 16 à 25 ans

  • Repérer, accueillir, informer, orienter et accompagner les jeunes en élaborant avec chacun un parcours personnalisé vers l’emploi.
  • Mobiliser l’offre d’insertion disponible sur un territoire avec les partenaires locaux.
  • Soutenir les jeunes dans leur recherche d’emploi ainsi que dans leurs démarches d’orientation professionnelle, d’accès à la formation, à la santé, au logement, aux droits, à la citoyenneté et à la mobilité.
  • Préparer les jeunes candidats à une offre d’emploi, aide au maintien dans l’emploi (soutien matériel, médiation jeune-employeur) et accompagnement post emploi.
  • Au cours des entretiens, un conseiller aide le jeune à s’orienter et examine avec lui les moyens à mobiliser pour lever les freins à l’emploi.

Des offres de service à destination des entreprises :

  • Aider au recrutement grâce à l’analyse des besoins de l’entreprise, la proposition de candidats et la construction d’une réponse individualisée (type de contrat, aides mobilisables, formation…).
  • Accompagner dans l’emploi : suivi du jeune dans la phase d’intégration sur son poste de travail, bilans réguliers dans l’entreprise, médiation si nécessaire.
  • Valoriser les entreprises locales grâce à l’information des jeunes et des professionnels sur le secteur et les métiers exercés (visites, stages découverte des métiers, etc.) et la communication des bonnes pratiques de recrutement sur le territoire.